pascale gratacos

Après un cursus initial en école de commerce, je travaille comme responsable marketing pour l’industrie de luxe durant 13 ans, puis je reprends des études en psychologie et sophrologie pour m’orienter vers la relation d’aide. Je mène aujourd’hui une deuxième partie de carrière comme consultante en mobilité professionnelle, formatrice en gestion du stress et des conflits, parallèlement à une activité de sophrologue (préparation mentale des sportifs , du burn out…)

DOMAINE D’EXPERTISE

  • Gestion de stress et des conflits
  • Gestion de carrières
  • Communication et confiance en soi
  • Bonne connaissance du secteur du luxe

FORMATION ET OUTILS

  • Cycle relation d aide et coaching  (CAPNL Paris)
  • Master en P.N.L ( CAPNL Paris)
  • Sophrologue et relaxologue (Ecole de Sophrologie Caycédienne, ParisV)
  • Maître praticien en hypnose ericksonniene

Selon moi, on exerce au mieux ce métier avec la maturité professionnelle et personnelle qui est la somme de ce que nous sommes devenus, de tout ce que nous avons vécu, compris et expérimenté . Tout cela s’ajoute à nos spécificités propres et à celles de nos différents métiers. C’est une « recette basique » que l’on peut faire évoluer avec finesse, selon notre personnalité. Une fois posés les ingrédients de base : les savoirs, la pédagogie, la transmission, le partage, la bienveillance, le DON, on y ajoute la compréhension, la patience et la tolérance, l’humilité et l’adaptabilité avec générosité. Ensuite vient la touche personnelle : l’humour, un peu d’originalité et de l’authenticité ; le tout parfumé de beaucoup d’Amour. Il ne faut jamais oublier que la formation est un partage de don et d’enrichissement car nous aussi recevons beaucoup. Pour moi cela éveille toujours beaucoup d’émotions .

MES SOURCES D’INSPIRATION :

Tout ce que je vois et j’entends ; les personnes, la nature, les photos, les événements , les lectures, la musique , les voyages, la Vie en général

LA PHRASE QUI ME GUIDE :

« Notre plus grande peur n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur – Notre plus grande peur est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière pas notre obscurité qui nous effraie le plus. »